LE CERVEAU MYSTIQUE  
comment mesurer le concept de Dieu    
[01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10] [PAGE D'ACCUEIL]     
 

«Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène»
Louis Pasteur

Pour la science, le concept de Dieu a toujours été difficile à explorer. En effet, comment parvenir à mesurer le Créateur de l’univers ? Or, certaines personnes qui entrent en contact avec cet absolu peuvent faire l’objet d’une analyse scientifique. Mais comment mettre au point une expérience pour parvenir à mesurer notre perception de Dieu ? Récemment, des neurologues et neuropsychologues se sont penchés sur certaines manifestations de la présence de Dieu dans notre cerveau.

John, un jeune Californien, souffre d’épilepsie temporale. Les tempêtes qui font rage dans son cerveau soulèvent la possibilité que nous ayons tous une région de notre cerveau qui serait « le siège de Dieu ». Durant « l’aura », c’est-à-dire pendant les sensations et les symptômes qui précèdent chacune de ses crises, John vit une expérience qui a profondément marqué sa vie : il prétend être Dieu.

Son cas est venu à l’attention du neurologue Vilayanur Ramachandran, de l’Université de Californie, à San Diego :

« Nous savons depuis longtemps que les patients souffrant de crises provenant des lobes temporaux ont parfois des auras religieuses, des expériences intenses de rencontres avec Dieu. C’est souvent un dieu personnel ou une sensation plus diffuse de ne faire qu’un avec le cosmos. »

Les crises d’épilepsie de John sont essentiellement des orages électriques dans ses lobes temporaux.

Elles surgissent quand un groupe de neurones se décharge soudainement au hasard, déphasé par rapport au reste de son cerveau.