LE CERVEAU MYSTIQUE  
expérience mytique, expérience de vie    
[01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10] [PAGE D'ACCUEIL]     
 

Il n’y a pas que les mystiques : les pratiquants aussi peuvent vivre cet état de conscience, mais à un degré moindre. En fait, nous y avons tous accès.

 

 

« Je crois que nous vivons cette expérience très souvent. Lorsqu’une personne que nous aimons meurt, que nous réalisons que notre vie a un début et une fin, que tout est temporaire et que nous prenons du recul. Lorsque nous assistons à la naissance d’un enfant et qu’encore une fois nous remettons notre vie dans un contexte plus large. Lorsque nous sommes fatigués et stressés et que nous prenons une marche à l’extérieur, que le ciel est magnifique et que, soudainement, tous les petits problèmes s’évanouissent. Tout cela nous arrive sans qu’on en prenne conscience, mais c’est là. Nous vivons tous cette expérience, mais lui donnons des noms différents, selon notre croyance. » - Dr Baine


George Hélal est théologien et philosophe des sciences et des religions. Il a pris connaissance du travail et de la théorie du Dr Newberg sur les origines et les mécanismes de l’expérience mystique. Aux yeux du théologien, cette expérience est plus riche et complexe que ne le décrit le radiologiste :

« On n'est pas lié uniquement à l’étude d’un organe ou d’une physiologie particulière; on semble être dans une réalité qui déborde la biologie. Il y a tout le domaine de la psychologie, de l’anthropologie, de la conscience humaine, de l’inconscient et des forces inconnues du réel, que nous ne connaissons pas bien. »