LE CERVEAU MYSTIQUE  
et la conscience humaine?    
[01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10] [PAGE D'ACCUEIL]     
 
 

 

Cette expérience — induite artificiellement par un champ magnétique — remet-elle en question la nature même de l’expérience de Dieu ? Pour le philosophe des sciences Georges Hélal, ces expériences et découvertes scientifiques viennent surtout mettre en évidence les limites de la science à explorer la conscience humaine :

« La conscience ne se découvre pas par l’observation du cerveau. Vous pouvez certainement mettre des électrodes et regarder ce qui se passe : vous verrez des couleurs, des formes, des déformations sur les appareils de mesure, mais vous ne verrez pas la conscience. Je ne peux pas, par exemple, par un examen purement physique du cerveau, découvrir les lois de la logique, je ne peux pas découvrir l’amour. La conscience, c’est ce que nous percevons de l’intérieur, alors que le monde physique se perçoit de l’extérieur. »
- Georges Hélal, philosophe des sciences

« L’histoire des sciences nous a montré que les illusions que nous chérissons le plus sont souvent démolies. À leur place, nous avons la découverte, le progrès personnel comme celui de l'espèce. Je ne serai pas surpris si nous découvrons que Dieu est un trait du cerveau humain et qu’il y a quelque chose d’encore plus puissant, un phénomène encore plus important que le concept de Dieu lui-même. La science sera la clé de sa découverte. »
- Dr Persinger