ÉTUDE SUR LA LUMIÈRE  
[PAGE D'ACCUEIL]     
en construction

M-M. a vécu deux EMI, Expérience de Mort Imminente. L’une à 63 ans en 1966 à Helsinki. Attendant un taxi dehors par moins 35 degrés, elle s’est réveillée à l’hôpital, après avoir revu sa vie à l’envers et été accueillie par sa mère et ses amis. Le soir elle donnait quand même sa conférence. La seconde fois ce fut dix ans après en Suisse à Genève le 22 avril 1976. Lors de son hospitalisation, elle est passée sur l’autre rive et a vu les visages souriants de sa mère et de son père, ainsi que d’amis et a " éprouvé le sens aigu d’une dimension cosmique ". Désormais elle est prête pour le grand départ et elle peut écrire : "J’ignore comment je vivrai ma mort. A l’avance, je voudrais lui sourire et lui souhaiter la bienvenue … Le franchissement entre les deux rives m’apparaît devoir s’effectuer dans la gravité du silence". (Traversée, p. 260).

En septembre 1987 elle récupère la maison de sa grand-mère où elle va vivre et mourir, tout en gardant sa petite location à Paris au 21 rue Racine, en face de la Sorbonne, où tout est encombré de livres. Tous les membres de sa famille sont morts un à un, " Ainsi je n’ai plus de famille. Je le constate sans en être exagérément affectée. La parenté charnelle m’est assez indifférente. Je ne suis pas attristée par le manque d’enfants ". Elle est plus désolée de ce que le jardin est à l’abandon, les oiseaux partis et que les chasseurs rodent tout autour. Elle meurt le dimanche Premier novembre 1999, soignée par sa fidèle secrétaire. Elle est enterrée selon ses désirs dans le cimetière de Sain-Clémentin avec une pierre tombale qui porte ces seuls mots :
" Sois heureux, passant ! ".

http://www.europsy.org/pmmdavy/



Vers la fin du reportage suivant, elle discute un peu de son EMI.

mms://ww.dieu-parmi-nous.com/marie-madeleine.davy.wmv

D'ailleurs, je vais en profiter pour faire une petite recherche. Marie-Madeleine nous parle de la perception du diamant intérieur durant son EMI.

Les alchimistes utilisaient le même langage, j'ai déjà eu un rêve à ce sujet, une prise de conscience également, et le diamant en forme de coeur de Pérignac. Peut-être que je vais découvrir autre chose, qui sait... Puis tout sera mis dans une page web... Il faut bien occupé nos temps morts, les rendre utile



RÊVE (1994)
Je suis dans une forêt avec CP. Nous faisons une enquête, nous cherchons. Il y a des roches, des sentiers, j'ai des outils. Il y a des cigarettes écrasées sur le sol. Je suis sur une colline, je vois des arbres, une forêt, des collines. CP se dirige vers une falaise, je trouvais cela inutile cherché vers cette direction, puisqu’il n'y avait rien. À ma grande surprise, une fois que CP se dirigeait vers cette direction, le paysage change, comme si auparavant, il y avait un mirage et que maintenant la réalité se dévoilait devant nous. Au lieu d'une falaise, nous voyons une forêt avec un village et ses habitants. C'est ce que nous cherchions. Ces habitants voulaient vivre isolés du monde.

CELA PENSE EN NOUS (PRISE DE CONSCIENCE)
J'étais étendu sur le lit, regardant la télévision. Soudainement, un raisonnement se fit entendre dans ma tête. Sans objection, je laisse cette réflexion poursuivre son chemin. Je réalise que nous sommes dans une bulle transparente remplie de fumée. Il est impossible de voir à l'extérieur de notre bulle. L'unique façon de connaître ce qui existe à l'extérieur de notre bulle est de s'y faire retirer par quelqu'un de l'extérieur. Je songeais à un Dieu quelconque. Cet être était le seul à nous sortir de cette bulle. Il pouvait nous prendre la main et nous tirer de cet endroit. Une fois à l'extérieur, je m'aperçois que nous sommes dans une plaine avec une forêt au loin, des montagnes. Tout de la nature paisible. Chose étrange, que pouvais-je faire ici, dans ce Nouveau Monde. Rien de ce que j'ai vécu ne peut m'aider à vivre ici. C'est tellement différent de la réalité que j'ai connu, je n’ai aucun point de référence, de repère. D'ailleurs, je n'avais plus rien à faire, plus rien à prouver ici, que faire. L'unique réponse était de suivre ce que cet être divin me dicterait de réaliser.

CRISTAL QUE M.M. DAVY FAIT RÉFÉRENCE ET L'ALCHIMIE




SÉQUENCE VIDÉO DU REPORTAGE
http://www.tromal.net/science/mmDavy.ram

SÉQUENCE AUDIO D'UNE ENTREVUE AVEC UN ALCHIMISTE
http://www.tromal.net/science/alchimie.ram

Il est à noter, comme tout alchimiste, que A. Lachance utilise un langage dit hermétique. Par contre, contrairement à ses frères, il laisse paraître quelques définitions. Par exemple, lorsqu'il parle de lumière, ce qu'il définit comme lucidité. La lumière qui éclaire... Le dessin du haut représente bien le sens que Lachance veut donné au mot lumière.