LA FOLIE LIBÉRATRICE



La folie créatrice 

Avec la metteure en scène Brigitte Haentjens, le professeur de littérature Jean-François Poupart et la psychologue Violaine Dasseville, Chantal Jolis tente d'en savoir plus sur la folie des créateurs.

La création artistique se trouve au bord de l'abîme de la folie. «C'est un travail d'équilibre précaire au bord du gouffre», selon Brigitte Haentjens. «On ne peut pas créer dans l'état de démence», dit-elle.

Jean-François Poupart estime que la folie a un aspect très romantique. «La folie commence par une obsession. L'obsession rend différent, d'où l'exclusion sociale», dit-il.

Psychologue clinicienne, Violaine Dasseville définit la folie comme étant «une déstructuration du rapport à la réalité». Aujourd'hui, la folie légère est bien acceptée, mais cela n'a pas toujours été le cas. «Les gens qui respectent les règles à la lettre sont malades», observe Violaine Dasseville.

Les oeuvres d'Émile Nelligan, d'Arthur Rimbaud, de Baudelaire, de Sylvia Platt et du mouvement expressionniste sont scrutées par nos invités.



La mort, le rire et la folie 
Serge Tribolet, Psychiatre, philosophe

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras toi, des étoiles qui savent rire ! [...] Et tu ouvriras parfois ta fenêtre, comme ça, pour le plaisir... Et tes amis seront bien étonnés de te voir rire en regardant le ciel. Alors tu leur diras : "Oui, les étoiles, ça me fait toujours rire !" Et ils te croiront fou. (Antoine de Saint-Expuréry)

Chacun de nous conserve en mémoire comme un refrain ces mots du petit prince où se dit le lien entre la mort, le rire et la folie. Etrange de penser des ponts entre ces trois-là. Comme une confrontation à l'indicible que chaque terme borne à sa façon.

Embarquement immédiat sur la nef des fous

On y rit beaucoup, mais de quoi ? Quelle signification le rire du fou revêt-il ? En suivant le trajet fou de cette curieuse embarcation, on remonte du rire critique de la Renaissance au rire tragique du Moyen-Age : ce rire, c'est le rire de la mort et de la fin du monde.



Livres

Essai sur la signification du comique: [Le rire de Henri Bergson]
Nous découvrirons ici l'origine de la guérison par le Rire...

Le rire n’a pas de plus grand ennemi que l’émotion. Je ne veux pas dire que nous ne puissions rire d’une personne qui nous inspire de la pitié, par exemple, ou même de l’affection : seulement alors, pour quelques instants, il faudra oublier cette affection, faire taire cette pitié. Dans une société de pures intelligences on ne pleurerait probablement plus, mais on rirait peut-être encore ; tandis que des âmes invariablement sensibles, accordées à l’unisson de la vie, où tout événement se prolongerait en résonance sentimentale, ne connaîtraient ni ne comprendraient le rire. Essayez, un moment, de vous intéresser à tout ce qui se dit et à tout ce qui se fait, agissez, en imagination, avec ceux qui agissent, sentez avec ceux qui sentent, donnez enfin à votre sympathie son plus large épanouissement : comme sous un coup de baguette magique vous verrez les objets les plus légers prendre du poids, et une coloration sévère passer sur toutes choses.

Détachez-vous maintenant, assistez à la vie en spectateur indifférent : bien des drames tourneront à la comédie. Il suffit que nous bouchions nos oreilles au son de la musique, dans un salon où l’on danse, pour que les danseurs nous paraissent aussitôt ridicules. Combien d’actions humaines résisteraient à une épreuve de ce genre ? et ne verrions-nous pas beaucoup d’entre elles passer tout à coup du grave au plaisant, si nous les isolions de la musique de sentiment qui les accompagne ? Le comique exige donc enfin, pour produire tout son effet, quelque chose comme une anesthésie momentanée du cœur. Il s’adresse à l’intelligence pure.




Serge Tribolet La folie, une bientait pour l'humanité
Ed. de Santé (2004)

Préface de Gilbert Romeyer-Dherbey.
A la lumière de philosophes comme Epicure, Leibnitz ou Kant, apporte un nouvel éclairage sur la notion de folie. Montre que la folie échappe à l'approche psychiatrique et que comprendre la folie nécessite une grille de lecture qui appartient aux domaines de la métaphysique et de la théologie.



Serge Tribolet, Grégoire Mabille Anthologie du rire
Ed. de Santé (2004)

Outil ludique proposé aux esprits curieux plutôt que somme visant l'exhaustivité, cette Anthologie du rire est construite comme un recueil de données sur la question du rire, des données précises et concises qui serviront pour toute réflexion sur la place du rire dans les domaines aussi variés que la philosophie, la psychologie, la littérature, la religion, la médecine, etc. Depuis l'Antiquité la plus ancienne, le rire a fait l'objet de nombreux écrits, parchemins, livres. Certains analysent le rire, d'autres tentent de le provoquer. L'objet du présent ouvrage est d'extraire les idées marquantes ou saugrenues des plus remarquables d'entre eux : de Aristophane à Molière, de Rabelais à Céline, de Platon à Bergson, des présocratiques à Nietzsche, des mythes anciens à la Bible...



René Descartes Les Passions de l'âme
Vrin (1994)