Il leva sa tête vers le ciel, lançant un cri horrible. On aurait cru le chant d'une chorale de loups affamés. Bénissant du haut de la montagne l'âme de leur proie vers la crèche de la création. Une nuit hivernale froide, sans chaleur, ni lune, ni lumière, sans témoin aucun.

Je voulais entendre ce requiem du désespoir pour l'éternité. Car je savais qu'une fois terminer avec la Chose, lorsque la lamentation ne serait plus, il se précipiterait vers moi. La brèche de la calamité s'entrouvrirait pour avaler toute quintessence d'amour qui pourrait nager en mon sang.