Cette musique, ce tapage qui me cogne dans la tête, cette croix qui me rentre dans le crâne. Incapable d'arrêter les éclairs qui l'enfoncent profondément.

La Chose était toujours là, me reniflant, me regardant, tout en léchant le plancher avec sa grande langue noire. Ses yeux se dérobaient sous la chair de son front. On aurait dit des cornes désirant déchirer la peau pour voir la nuit.

Soudainement son ventre se mit à fibriller, son dos se courba, son cou se baissa, sa gueule s'ouvrit. Il vomit son mal qui le tiraillait depuis si longtemps. Une senteur de haine en putréfaction emplit la pièce. Il resta là sans bouger, respirant difficilement.